XI KANT KONGRESS, XI Congresso Kantiano Internazionale

Philosophie et mal radical: l’importance des parerga dans la "Religion dans les limites de la simple raison"

Eléonore Anna Dispersyn

Edificio: Palazzo dei Congressi
Sala: sala Vico
Data: 26 maggio 2010 - 14:30
Ultima modifica: 13 aprile 2010

Abstract

Les parerga ou remarques générales qui achèvent les quatre parties de la Religion dans les limites de la simple raison de Kant, sont généralement considérés au premier degré, c’est-à-dire comme des parties secondaires ajoutées au texte principal. Nous voulons montrer qu’ils représentent, au contraire, un moment charnière dans le développement kantien pour tenter de rendre compte du dépassement du mal radical. En effet, si dans le texte principal on constate un embarras croissant de l’argumentation kantienne qui aboutit in fine à une impasse quant à la recherche rationnelle de l’origine ultime du mal ; dans les parerga en revanche, et tout particulièrement dans le premier consacré au rétablissement en sa force de la disposition primitive au bien, Kant esquisse de manière inédite une ouverture aux idées transcendantes, assumant de passer outre les limites de la raison pure pour éviter le désespoir moral.