XI KANT KONGRESS, XI Congresso Kantiano Internazionale

Kant condamne-t-il la métaphysique?

Manuel Roy

Edificio: Palazzo dei Congressi
Sala: Conference Room
Data: 23 maggio 2010 - 14:30
Ultima modifica: 13 aprile 2010

Abstract

Kant est habituellement considéré comme le penseur qui, le premier, mis véritablement fin à l’entreprise traditionnelle de la philosophie conçue comme métaphysique en démontrant son impossibilité. Il ferait ainsi de la réalité empirique l’élément propre de l’homme et le condamnerait ainsi à une finitude radicale. Cette interprétation certes n’a pas toujours fait l’unanimité. Plusieurs contemporains tels que Fichte, Schelling ou Hegel ont compris le projet critique comme une tentative de sauvegarder la possibilité de la métaphysique et de lui ménager une nouvelle voie en lui permettant d’échapper aux objections du scepticisme ? notamment celui de Hume. Afin de rendre justice à ces grands esprits, je m’efforcerai dans la conférence proposée de produire à la lumière de la Critique de la raison pure quelques arguments en faveur de l’interprétation spéculative de Kant, en sorte qu’une telle lecture puisse apparaître pertinente et défendable.